FICHE METIER

SEA Manager

Les informations clés sur le métier de SEA Manager

Passionné par le marketing et le monde du web, le métier de SEA Manager est pour vous. Devenez celui qui se cache derrière les publicités sur internet.

SES MISSIONS

+ Optimiser le référencement payant du site du client.
+ Proposer une stratégie de référencement payante.
+ Étudier les différentes techniques à adopter.
+ Évaluer les résultats et l’impact au travers de ROI.

SES QUALITES

+ Esprit d’analyse
+ Qualités rédactionnelles
Réactivité

SON SALAIRE
38K€ en junior (1-3 ans)
45-50K€ en confirmé (3-5 ans)
70K€ en senior (+ de 6 ans)

Quel est le rôle d’un SEA Manager ?

Le SEA Manager est également connu sous le nom de consultant SEA, Responsable SEA ou expert en search marketing. Il est un expert en référencement payant. Il est celui qui conçoit et qui gère la visibilité payante d’un site web ou d’un produit vendu sur internet. En d’autres termes, il met en place la meilleure stratégie webmarketing en optimisant les liens payants ou promotionnels.

Il peut travailler en étroite relation avec le SEO Manager. Cette collaboration est nécessaire dans le choix et la définition des mots-clés qui régissent le site.

Le rôle du SEA Manager est d’augmenter le trafic et le taux de conversion d’une page internet par l’optimisation de la stratégie e-marketing.

La mission principale SEA Manager est d’optimiser le référencement payant du site internet d’un client, afin que sa page ait un bon positionnement sur les résultats de recherches. 

Pour arriver à cette finalité, le SEA Manager doit effectuer plusieurs tâches :

  • Il doit avant tout connaître les attentes et besoins du client. Cette étape lui permettra de proposer une stratégie de référencement payant, tout en s’adaptant au budget communiqué au préalable.
  • Il pourra ensuite étudier les différentes techniques à adopter. Cela se fait notamment à travers le choix du média idéal, la recherche de mots-clés, la rédaction des annonces publicitaires, le paramétrage des campagnes, l’utilisation des outils de tracking.
  • Il évaluera par conséquent les résultats et l’impact de ses actions, à travers la visibilité et le ROI (Retour sur investissement) 
  • Il doit faire des reportings régulièrement et statuer sur l’atteinte des objectifs ou pas. Des innovations et des modifications peuvent être apportées pour des résultats plus satisfaisants.

 

Un cursus universitaire en commerce, spécialisé en marketing digital ou e-marketing est le profil idéal pour le poste de SEA Manager.

Essentiellement, une combinaison de diplômes en technique de l’information, web et en marketing peut suffire pour prétendre au poste de SEA Manager

Étant un métier du digital, le poste de SEA Manager nécessite avant tout une passion pour le monde de l’informatique. De plus, travaillant en tant que publicitaire, des connaissances en marketing, et particulièrement en e-marketing sont également utiles. 

Le monde du référencement et le fonctionnement des moteurs de recherche doivent être totalement acquis par le SEA Manager.

Il doit également être réactif, autonome et doté d’une bonne capacité d’analyse. Des connaissances pointues en rédaction sont tout aussi nécessaires. De même, le SEA Manager devra être doté d’un bon esprit d’analyse et de synthèse.

Le salaire d’un SEA Manager varie selon son expérience, son ancienneté au sein de l’entreprise, mais également en fonction de l’envergure de l’organisme. Toutefois une fourchette de prix annuelle de 38 000€ à 70 000€ a pu être dressée.

Avec l’expérience, le SEA Manager peut devenir, entre autres : responsables marketing digital, responsable acquisition, responsable affiliation et partenariats.

De même, le SEA Manager peut travailler à son propre compte une fois les connaissances et les expériences suffisantes. Ainsi, il pourra devenir le sous-traitant des entreprises.  A long terme, il peut également devenir SEM Manager. Il s’agit de celui qui gère et supervise le SEA Manager, le SEO Manager et le SME Manager.

FICHE METIER

Architecte système et réseaux

Les informations clés sur le métier d’architecte système et réseaux

L’architecte système et réseaux est le garant de la rapidité des réseaux. Que ce soit pour les recherches internet ou l’envoi des messages. Voici le guide complet concernant ce poste.

SES MISSIONS

+ Élaborer l’architecture du réseau.
+ Élaborer un système de communication.
+ Superviser la mise en place du réseau.
+ Effectuer une veille technologique.

SES QUALITES
+ Rigueur et méthodologie
+ Curiosité
+ Esprit d’analyse
+ Force de conviction

SON SALAIRE
30K€ en junior (1-3 ans)
45-50K€ en confirmé (3-5 ans)
75K€ en senior (+ de 6 ans)

Quel est le rôle d’un architecte système et réseaux ?

À l’ère du numérique, l’architecte système et réseaux joue un rôle crucial au sein d’une entreprise.

Il est responsable du développement du réseau de télécommunication et du système d’information de celle-ci. 

Son travail passe par l’étude de la circulation des informations. Il avancera ensuite des solutions pertinentes pour satisfaire les exigences de l’entreprise.

Concrètement, l’architecte système et réseaux est un véritable créateur.

Il doit adapter le réseau de télécommunication de la structure selon les besoins. Il assure que la communication soit bonne ainsi que les machines entre les prospects fonctionnent bien. 

L’architecte système et réseaux est le garant de la fluidité du réseau et de la rapidité d’envoi des messages.

Pour pouvoir comprendre le fonctionnement du réseau de télécommunication, l’architecte système et réseaux doit l’étudier. Il réalise alors un audit sur les performances et la fiabilité de celui-ci. Les données recueillies lui serviront de base. 

Ce professionnel élabore également l’architecture du réseau. Il cherche des solutions techniques pour résoudre les problèmes. En parallèle, il fait une étude comparative des opérateurs les plus intéressants et offrant un bon rapport performance/prix.

L’élaboration du système de communication fait aussi partie des tâches de l’architecte système et réseaux. Véritable concepteur, il l’adapte aux besoins de l’entreprise. Ensuite, il supervise la mise en place du réseau qui sera utilisé par les différents services. Enfin, l’architecte système et réseaux assure une veille technologique.

Pour occuper le poste d’architecte système et réseaux, le candidat doit avoir au moins un Bac+5.

Les recruteurs privilégient les profils ayant suivi un cursus au sein d’une école d’ingénieur avec une spécialisation en télécommunication.

En général, le diplôme est obtenu après un Master en informatique, en réseaux et télécommunications ou en ingénierie

Les expériences sont également prises en compte dans le cadre des recrutements. Les entreprises préfèrent les profils expérimentés, soit en alternance ou au cours d’un stage.

Pour réaliser les tâches qui lui sont attribuées, l’architecte système et réseaux doit maîtriser le fonctionnement de divers matériels. Il s’agit notamment des commutateurs, des routeurs et des concentrateurs.

Le profil devrait également avoir de solides connaissances des réseaux MAN, LAN et WAN. De même, il faut qu’il maîtrise les protocoles et les normes concernant les réseaux.

En plus de ces compétences techniques, il est important d’avoir de la rigueur et être méthodique.

Ces atouts seront nécessaires dans le cadre du travail.

Par ailleurs, l’architecte système et réseaux fait preuve de curiosité, d’une force de conviction et doit avoir un esprit d’analyse.

En début de carrière, un architecte système et réseaux gagne dans les 30 000 euros par an. Son salaire varie en fonction de ses compétences, du domaine d’activité et de la taille de l’entreprise.

Une fois qu’il atteint le niveau senior, sa rémunération mensuelle est revue à la hausse. Elle oscillera entre 45 000 et 50 000 euros. Avec un profil expert, l’architecte système et réseaux est rémunéré à 75 000 euros par an.

Les opportunités d’évolution sont nombreuses pour un architecte système et réseaux. Avec des compétences en management, il pourra constituer et diriger sa propre équipe.

Après quelques années à son poste, l’architecte système et réseaux peut également prétendre au poste de responsable support informatique. Il peut aussi choisir de devenir chef de projet technique. Selon ses compétences et ses expériences, il a de fortes chances d’accéder au poste de directeur des systèmes d’information.

Métier similaire au métier d’architecte système et réseaux : administrateur systèmes et réseaux.