FICHE METIER

Country manager

Toutes les informations sur le métier de Country manager

Le country manager est aussi appelé area manager ou general manager.

SES MISSIONS
+ Structurer et diriger le développement de l’entité.
+ Élaborer une stratégie efficace pour chaque filiale de la zone concernée.
+ Emettre des rapports et des données pour orienter les décisions de la direction générale.
+ Assurer une veille concurrentielle.

SES QUALITES

+ Sens du relationnel
+ Fibre entrepreneuriale
+ Sens du management

SON SALAIRE
60K€ en junior (1-3 ans)
80-85K€ en confirmé (3-5 ans)
130K€ en senior (+ de 6 ans)

Quel est le rôle d’un Country manager ?

Le country manager s’occupe du lancement des offres proposées par une entreprise dans son pays. Il prend en main le pilotage des produits ou services. Aussi, le country manager intervient dès leur conception jusqu’à leur distribution au niveau international.

Ce profil joue un rôle important puisqu’il adapte la stratégie de l’entreprise à la demande internationale. D’ailleurs, il est bien informé sur les besoins du pays dont il s’occupe et parle sa langue. Concrètement, le country manager fait le lien des succursales internationales avec la maison mère.

 

Une entreprise a recouru à un country manager pour accroître son chiffre d’affaires. Notamment dans un pays dont elle ne connaît pas le marché. Ce professionnel descend sur le terrain pour suivre les tendances et orienter la stratégie de la structure concernée. 

Le country manager n’intervient donc pas au sein de toutes les entreprises. Il travaille uniquement pour celles voulant s’élargir au niveau international. En général, il est sollicité par les multinationales et les grandes enseignes désirant s’implanter dans de nouveaux pays.

Le country manager agit au niveau international. Il sera alors appelé à structurer et diriger le développement de l’entité l’employant dans son pays cible. Pour ce faire, il élabore une stratégie efficace pour chaque filiale de la zone concernée

Ce professionnel s’occupe également de la gestion des équipes au niveau local, et ce, à tous les niveaux. Il sera le principal lien entre la maison mère et les filiales internationales. Aussi, le country manager émettra des rapports et des données pour orienter les décisions de la direction générale.

Dans le but de maîtriser le marché local, le country manager assure une veille concurrentielle.

Pour exercer le métier de country manager, il faut suivre des études supérieures au sein d’une école de commerce.

Le profil doit avoir un diplôme équivalent à un bac+5

Le profil doit également avoir de solides connaissances de l’activité dans laquelle il compte se lancer.

Elles seront nécessaires pour diriger les projets mis en œuvre au niveau local.

Voici les compétences requises pour exercer le métier de country manager pour une entreprise :

  • Une maitrise parfaite du marché du pays où le Country Manager est affecté ;
  • De solides connaissances des services et/ou des produits proposés par l’enseigne ;
  • Un bon bagage dans le domaine du management puisqu’il sera appelé à diriger les équipes locales ;
  • De solides connaissances dans les techniques commerciales ;
  • Une maitrise d’une troisième langue à part l’anglais.

Du point de vue personnel, le country manager doit avoir un bon sens relationnel. C’est également une personne avec une fibre entrepreneuriale.

Contrairement aux autres métiers, il n’existe pas vraiment de profil junior pour celui de country manager. Pour occuper ce poste, les recruteurs exigent une expérience significative. Aussi, la rémunération dépendra de cette dernière.

En début de carrière, un country manager gagne dans les 60 000 euros par an. Au fil du temps, cette rémunération peut atteindre les 80 000 euros par an. Les profils les plus expérimentés touchent jusqu’à 130 000 euros par an.

Le country manager est déjà un poste à responsabilité. Cependant, le profil peut prétendre à celui de directeur marketing, directeur général ou encore commercial.