FICHE METIER

Chief happiness officer

Toutes les informations sur le métier de Chief happiness officer

Le chief happiness officer met en place des stratégies pouvant contribuer au bien-être des salariés

SES MISSIONS

+ Garantir le bonheur et le bien être des salariés de l’entreprise.

+ Organiser des activités favorisant la cohésion des équipes.

+ Améliorer les relations sociales entre salariés et dirigeants.

SES QUALITES

+ Esprit positif
+ Aimable et altruiste
+ Créativité
+ Sens de l’organisation 

SON SALAIRE
40K€ en junior (1-3 ans)
60-65K€ en confirmé (3-5 ans)
100K€ en senior (+ de 6 ans)

Quel est le rôle d’un chief happiness officer ?

Le chief happiness officer ou CHO s’occupe du bonheur des employés au sein de l’entreprise.

Aussi saugrenue que soit cette idée, il s’agit d’un poste sérieux et à responsabilité.

Assez récent, le chief happiness officer a fait sa première apparition chez le géant Google. En 2000, cette enseigne s’est rendu compte que le salaire ne suffit plus à motiver les employés.

Les études révèlent aussi que le confort des salariés favorise une bonne performance. Plus ils se sentent bien au sein de l’entreprise, plus la production tant individuelle que collective sera optimale.

Par ailleurs, quand un salarié est heureux au travail, ses absences et repos maladie diminuent. Il sera plus efficace et loyal. Tout cela explique l’importance du poste de CHO.

Pour mener à bien sa mission, le CHO doit être confiant par rapport aux idées qu’il propose. Son premier rôle consiste à rendre les salariés heureux et de bonne humeur au travail. Il donne alors l’exemple avec son sourire communicant et sa joie de vivre. 

Le CHO doit trouver de bons moyens pour motiver l’équipe. Cela passe par la mise en place d’une stratégie. Il met tout en œuvre pour garantir le bien-être des salariés. Il reste à leur écoute et propose des solutions efficaces pour leur bonheur. 

Auprès des salariés récalcitrants, le chief happiness officer joue le rôle de médiateur. Il est là pour les rassurer et les aider à s’impliquer davantage dans la vie de l’entreprise. 

Le CHO cherche perpétuellement des moyens pour instaurer une ambiance conviviale au sein de l’entreprise. Ses projets, il les adapte en fonction de la structure interne de celle-ci et des moyens mis à sa disposition.

La principale mission du CHO consiste à garantir le bonheur et le bien-être de chaque salarié au sein de l’entreprise. Pour ce faire, il met en place un environnement dans lequel l’employé se sente bien. L’idée sera d’instaurer la joie de vivre au sein même de la structure. 

Le chief happiness officer déploie également tous les moyens mis à sa disposition. Cela afin d’améliorer les relations sociales entre salariés et avec les dirigeants

Le CHO doit éliminer tous les obstacles pouvant bloquer les employés dans la réalisation de leurs tâches. Il reste à leur écoute et propose des solutions efficaces. Enfin, il appartient au CHO d’organiser des activités favorisant la cohésion des équipes au sein de l’entreprise.

À ce jour, il n’existe pas encore de formation type pour devenir le CHO d’une entreprise.

D’ailleurs, le profil n’est pas encore très cadré. Les employeurs s’accordent à dire que le chief happiness officer doit avoir suivi un cursus universitaire.

Notamment dans la communication ou les ressources humaines. En effet, son travail l’amènera à être en contact permanent avec les salariés.

Puisqu’il est le premier responsable du bonheur au sein de l’entreprise, le CHO doit avoir un esprit positif. Le bien-être commence par lui, celui des salariés suivra par la suite. Il est également important que le titulaire du poste soit aimable et altruiste. Ces qualités lui permettront de communiquer facilement avec les employés et d’être à leur écoute.

Il doit être organisé et inventif dans ses fonctions. En effet, le chief happiness officer sera amené à imaginer des activités favorisant le bien-être des salariés. Cela nécessite de l’inspiration.

La vie en société comportant des hauts et des bas, le CHO doit avoir des qualités de médiation. Il sera souvent présent lors du règlement des litiges entre salariés.

Question technique, le CHO doit maîtriser les outils de planification d’activités. Ces compétences sont nécessaires pour l’organisation de divers évènements au sein de l’entreprise.

Le salaire d’un chief happiness officer dépend de la dimension de l’entreprise et des tâches qui lui sont assignées.

En général, il est similaire à celui des personnes occupant les postes dans le département communication. La rémunération annuelle varie entre 40 000 et 100 000 euros.

Un CHO travaillant pour une grande enseigne peut gagner plus.