Chez RECSI, nous avons pour habitude de travailler avec tous types de clients. Des TPE, PME, grands groupes mais aussi start-up !
Je m’appelle Benjamin, je suis consultant en recrutement mais aussi expert start-up et j’ai décidé de vous faire un parallèle entre les start-up et les  entreprises « classiques ».

Avant de commencer, j’aimerais remettre les choses dans le bon ordre. Toute start-up est une entreprise mais pas toutes les entreprises sont des start-up !

– « Pourquoi me dites-vous ? » –

Aujourd’hui, beaucoup de personnes, entrepreneurs … utilisent le mot start-up à toutes les sauces. Mais ne nous méprenons pas. Une start-up est une jeune entreprise innovante qui évolue sur le secteur des nouvelles technologies et du digital.
Donc non, toi qui ouvre une société de communication, tu n’es pas une start-up ! Une start-up c’est un état d’esprit, une vision, et une entreprise qui répond à certains principes :

Principe 1 : Elle agit sur un marché en création ou instable.

Principe 2 : Elle ne dispose pas d’un business model fixe et explore les possibilités.

Principe 3 : Elle « peut » répondre au principe de croissance exponentielle.

Maintenant que nous avons vu ce qu’est une start-up, nous allons voir quelles sont les principales similitudes et différences entre ces structures.

Similitudes entre start-up et Entreprises

Derrière chaque entreprise, start-up se cache un entrepreneur. Une personne à l’origine de la création d’une activité économique, un leader qui décide de se lancer corps et âmes dans une bataille, celle de entrepreneuriat ! Avec une implication forte dans un projet, des investissements matériels, humains, moraux…. De plus, toute start-up qui trouve sa stabilité business devient une entreprise. Et oui, Le Bon Coin, Spotify, Facebook, Voyage Privé, Meetic ne sont plus des start-up !

Les différences entre start-up et entreprises

Une entreprise dite « classique » a pour vocation d’exécuter un modèle économique précis. L’entreprise « classique » connaît son produit, ses clients, ses fournisseurs, ses distributeurs ainsi que sa chaîne de distribution, tout comme elle connaît la sensibilité au prix de ses clients, elle connaît ses modes de production à l’inverse d’une start-up.

Quelle structure choisir pour mon prochain Job ?

Cette question est assez délicate. Mais, je vais essayer d’y répondre de la manière la plus objective possible.

En travaillant dans une entreprise « classique », tu auras un cadre et une vision moyen/long terme qui te permettra d’évoluer sans te poser de question. L’entreprise sera (en théorie) stable, tes tâches seront bien définies et ton salaire sera logiquement plus confortable.

Par contre, en travaillant dans une start-up, je t’invite à passer des moments de doute, mais surtout des moments où tu vas tout créer de tes propres mains. Ta créativité sera boostée et tu bénéficieras d’agilité. Ton salaire sera peut-être plus bas mais ton esprit ne sera que plus motivé !

En bref, chacune des ces deux entités ont des points forts. Ce qui est important, c’est ce que tu veux au fond de toi et ce qui te motive à te lever tous les matins !
Si tu veux un mix des deux, je t’invite à intégrer une structure jeune où ton directeur à une vision novatrice sur un secteur donné. Ainsi, tu auras tous les avantages d’une entreprise classique avec un management à la start-up.

 

Benjamin Randazzo

Benjamin Randazzo fun