Eymeric SlamaPour obtenir de plus grands résultats et ouvrir son champs d’action, il est possible d’automatiser le recrutement ou du moins une partie de sa recherche.

C’est une position que certains cabinets prennent et parfois certains vont au-delà et en oubli des étapes cruciales.

Probablement la phase d’identification dans le sourcing avec des outils de plus en plus précis basés sur la sémantique et l’algorithmie de matching.

Il est possible aussi d’automatiser la phase de pré-qualification du recrutement avec un jeu de questions, que se soit en entretien vidéo ou avec des tests en-ligne qui permettent de faire un premier tri.
C’est la direction que RECSI souhaite prendre dans un futur proche. cela permettra d’augmenter le temps passé avec les différents candidats.
Si, il y a automatisation, où est donc la valeur ajoutée du recrutement ?
L’automatisation ne pourra jamais remplacer certaines étapes que nous allons vous présenter :
  •  La prise du besoin chez le client est l’étape la plus importante. Elle consiste à aller au-delà des compétences techniques.
  • La compréhension des enjeux du métier et de la culture, la transformation en stratégie sourcing. Il s’agit d’échanger avec tous les acteurs de la société (dirigeant, RH, DSI …)
  • L’engagement des candidats et leur évaluation humaine. Ceci ne peut se faire qu’au cours d’un entretien physique, un climat de confiance doit se créer avec le le candidat.
  • La relation client se bonifie avec le temps, grâce aux échanges à chaque rencontre
  • La relation candidat s’obtient en se démarquant et en écoutant
Toutes ces parties qui requièrent de la complexité relationnelle et demandent plus qu’une simple répétition mais bien de l’adaptation.
C’est ce qui fait le charme de notre métier. Ces différentes étapes sont attendus chez nos clients et c’est la principale raison de travailler avec un cabinet.
Il est attendu un savoir faire, un recul, une analyse et un avis objectif.
La conclusion à cet article est donc la suivante :
L’automatisation est nécessaire pour faire un premier filtre mais l’étape entretien, relationnel et donc affinitaire ne pourra être remplacée par un spécialiste du recrutement.
Les machines ne peuvent toujours pas dépasser l’homme 🙂
C’est en tout cas la position de notre cabinet de recrutement, travailler l’humain est un métier noble.