Peux t-on parler d’innovation du management ? Dans tous les cas, nous assistons à son évolution.

Les jeunes générations recherchent aujourd’hui à contribuer aux prises de décisions, à l’évolution de l’entreprise. Leur travail doit avoir un sens au quotidien et ils le font savoir !

Alors, management ? coaching ? Où en est-on et quelles sont les (6) erreurs les éviter ?

 1/ Ne pas faire de Feedback

Le feedback ! Rien de tel pour intégrer vos collaborateurs au projet ! Ils ont besoin de savoir comment avancer, où aller, pour atteindre l’objectif fixé. Cela se traduit par des réunions mais aussi par des petits points informels au cours de la journée/semaine. Les feedbacks peuvent être négatifs (mais toujours tournés autour de l’idée d’axes d’améliorations) ou positifs, pour encourager et conforter le collaborateur à avancer en ce sens.

2/ Rater sa communication

Communiquer est tout un art ! Certes il faut jouer la transparence avec son équipe, mais encore faut il savoir la maîtriser. Il s’agit de bien communiquer, au bon moment, avec les bons mots, aux bonnes personnes. Adaptez-vous à votre public, prenez en compte la personnalité de votre collaborateur. On ne communique pas de la même manière avec une tête de mule qu’avec un introverti ou une pile électrique 🙂

3/ Ne pas être à l’écoute

L’écoute est un outil indispensable pour le manager. Ecouter c’est prouver l’intérêt, l’attention que l’on porte à l’autre. Il est important de savoir trouver l’équilibre : ne pas se laisser envahir mais ne pas rester dans l’indifférence.

Les points forts qui en découlent :

  • une meilleure anticipation des actions / événements
  • une meilleure préparation des projets
  • une meilleure gestion des conflits

4/ Oublier de féliciter

Mettre en avant les axes d’amélioration, c’est bien. Féliciter, encourager et savoir reconnaître le travail, les efforts accomplis, c’est important !

Les collaborateurs ont besoin de reconnaissance pour prendre part aux projets, décisions. Pas besoin de durer des heures, mais une petite phrase de félicitation après un travail acharné ou un projet réussi, sera la bienvenue.

5/ S’attribuer tout le succès

Le manager qui s’attribuera tout le mérite, verra son équipe se démotiver peu à peu. La reconnaissance est importante et favorise l’engagement, l’adhésion des collaborateurs.

6/ Ne pas laisser le droit à l’erreur

Tout le monde fait des erreurs. Que se soit un collaborateur ou un manager. Il est inutile de simplement relever une erreur et pointer la responsabilité. Le management avec bienveillance consiste à noter les erreurs et se concentrer sur la manière dont celles-ci peuvent être corrigées. Aussi, pourquoi ne pas travailler ensemble pour mettre en place des actions afin d’éviter que celles-ci ne reproduisent. Travailler sur ses erreurs, peut être également un moment de remise en question pour le manager !

 

 

Retrouver le dernier article de Laureline ici !

Sources et inspirations :

RECSI Team

Journal du net

CCL performances

www.manager-go.com